•                                        écrivains et poètes

                    RAYMOND QUENEAU

                                  romancierpoètedramaturge français

                                   (1903-1976)

     

      

                                                        

    Clochard nocturne aux yeux taillés

    tu te traînes sur les rocs maritimes

    laissant laiteuse la trace de ton passage bavé

    les eaux noires continuent de rouler leurs airs

    toi libre de respirer tu évites

    les hommes couchés derrière leurs murailles

    en haut de la falaise somnole un douanier

    et lorsque la nuit se dissout tu repars

    vers le nid d’algues où tu es né

     

    Fendre les flots (1969),

    in Courir les rues, Battre la campagne, Fendre les flots

    Raymond Queneau

     

            

    La rivière

    D’arbres infortunés
    seuls au bord de l’eau
    la rivière si fine
    écoute l’écho

     

    les poissons d’aventure
    meurent au fil pendu
    la pierre sans histoire
    dort à coeur perdu

     

    A vélo
    sur le pont
    un homme tout rond
    s’essouffle et fait oh oh

     

    le pêcheur emporte à la maison
    les saules, les cailloux, peut-être les goujons

     

    (Raymond Queneau)

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :